Parce qu’avoir un enfant ça change tout …

Ce qu’on ne te dit pas quand tu vas avoir un bébé c’est qu’une fois qu’il sera la tout va changer. On a beau le savoir ça ne change rien. Même si on s’y prépare un maximum le problème reste inchangé.

Avoir un enfant c’est un chamboulement émotionnel et physique qui ne ressemble a aucun autre. Nous ne gérons pas tous la chose de façon identique. Pour Kloé et Léo mes deux grands, j’ai eu une grossesse idéale et j’ai vraiment rapidement récupéré mon corps d’avant bébé. J’avais 20 ans ça a surement aidé !

Aujourd’hui j’ai 33 ans et nous avons agrandi notre famille avec Lilou et cinq mois après je n’arrive toujours pas à faire le deuil de ce corps que j’aimais tant.

Aux yeux des gens, je suis certainement superficiel, ma fille va bien j’ai donc aucunes raisons de me plaindre. Mais dans les faits mon corps a changé et ne ressemble plus du tout a celui que j’avais mis tant de temps à aimer…

Alors voila Lilou est là , elle est merveilleuse mais moi dans tout ça…

J’ai perdu toute ma féminité, je n’ai plus de point de repère et pourtant je dois accepter et avancer parce que je n’ai pas le choix …

Niveau hormones c’est pareil j’ai l’impression parfois d’être encore sur des montagnes russes. Je me retrouve en pleure sans vraiment de raisons valables . En gros c’est le bordel …

On ne te parle pas non plus du manque de sommeil qui finira de t’achever…

Tu te retrouves donc avec un bidon tout mou, des cernes sous les yeux et surtout un moral dans les chaussettes et je ne te parle même pas des cheveux que tu va perdre par poignées…

Ouaiiii ca fait pas rêver hein …

Tu n’as pas le droit de te plaindre parce que bébé est là et va bien…

Sauf que dans les faits c’est un vrai bordel tu sais plus du tout où tu en es. Tu es heureuse d’avoir ce petit bébé si mignon mais t’es dévasté par ce corps que tu ne peux plus voir.

A coté de ça tu as l’homme merveilleux que tu as choisi pour fonder cette jolie famille. Lui il est spectateur et un peu impuissant, il ne sait pas comment faire pour t’aider…

Peut-il seulement le faire ? Je ne suis pas sûr…

Il n’y a que toi qui peut le faire !

Alors voila aujourd’hui j’ai décidé que les choses devaient changer …

Je vais accepter cette cicatrice sur mon ventre comme une marque positive de cette épreuve qui me lie a ma princesse. Je vais accepter ce ventre tout mou qui me rappel chaque jour que grâce a lui j’ai trois merveilleux enfants en bonne santé. Pour les cernes, papa va m’aider en s’occupant de bébé pour que je puisse un peu me reposer…

Ce que j’ai compris aujourd’hui en finissant en larmes devant les photos de toutes ces instagrammeuses aux ventres plats et aux corps de rêve. C’est que je ne serais certainement jamais comme elles mais je peux être heureuse en étant moi-même…

On dit bien qu’être comme tout le monde c’est être n’importe qui !

Aujourd’hui je veux juste être moi ….

Avoir un enfant ça change tout … A nous de transformer nos douleurs en force !

photos iphone louloutte 954.JPG

Ma force à moi c’est mes troix enfants …

Le harcèlement scolaire

Au départ de cette article je voulais vous parler de moi et de mon expérience de collégienne. Je n’ai pas été la reine du collège mais cependant j’étais de celle qui a sont groupe d’amis et qui dirige son groupe. Je n’ai donc jamais été une enfant harcelée mais plutôt une enfants harceleuse.

Oui ce n’est pas jolie mais faut l’avouer j’ai pas forcement été sympathique avec certaines. A mon époque ça n’allait heureusement pas aussi loin mais quand je regarde le passé avec mes yeux de maman je me dis que j’ai fait des choses terribles et que j’ai surement fait beaucoup de mal a une ou deux filles.

Aujourd’hui j’ai certainement un regard diffèrent et je me pose les questions différemment parce que ma grande rencontre des difficultés à l’école. On lui a volé des affaires puis deux trois filles lui on fait des remarques blessantes pour finir elle s’est retrouvée seul à la cantine.

Alors ce soir en la couchant je me suis demandé si ce n’était pas le carma qui me jouait un tour, qui lui faisait payer les erreurs que moi j’avais commis dans le passé . Puis j’ai réalisé que non !

Les enfants sont de plus en plus violant et de plus en plus confronté à la violence et j’ai du mal à comprendre et à savoir comment faire pour les protéger.

Aujourd’hui je m’interroge comment peut ont protéger un enfant qui subit le harcèlement scolaire… Comment faire… Ne rien dire c’est les laisser souffrir sans rien faire et parler c’est blesser nos enfants dans leurs fiertés.

Il n’y a pas de solution miracle alors que devons nous faire?

Ma fille est dévastée et chaque jour je m’inquiète en me demandant comment c’est passé sa journée.

La seule solution que j’ai trouvé c’est d’être là, présente pour ma fille, lui faire savoir qu’elle est une jeune fille extraordinaire. Lui apprendre aussi que nous vivons dans un monde ou malheureusement c’est souvent les méchants qui gagnent mais que la façon la plus belle de réussir c’est de ne pas baisser les bras.

Je suis tellement fière d’elle…

Ma toute petite a su surmonter les épreuves mise une a une devant elle avec fierté et courage. J’ai conscience de la difficulté pour elle. Mais surtout j’ai pris conscience qu’elle avait hérité de ma force de caractère et ça je l’avoue j’en suis fière…

photos iphone louloutte 907.JPG

Nos enfants nous apprennent tellement …

Avant lui je pensais que seul une maman pouvait ressentir les besoins de son enfant.

Aujourd’hui j’ai changé d’avis….

Je me rends compte que de plus en plus de papa sont investie dans l’éducation de leurs enfants. J’ai la chance d’avoir un mari très attentionné et a l’écoute des besoins de nos enfants. Certes il ne fait pas tout comme moi et parfois il est un peu maladroit à mon gout mais qui sui je pour juger.

Finalement je me suis rendu compte avec le temps que même si tout n’est pas fait comme moi je l’imaginais l’important finalement était que mes enfants soient bien et qu’il ne manque de rien.

Alors aujourd’hui en le regardant être un père si attentionné avec notre fille mais aussi avec mes enfants qu’il aime comme s’il était de lui ! Bien je me suis posé la question pourquoi en France on donne automatiquement la garde des enfants a la maman. Qui a décidé que nous avions le monopole de la parentalité.

Nous sommes bien d’accord que je ne fais pas de généralité il y a des mauvais pères comme il y a des mauvaises mères. Mais je me pose la question parce que vraiment sa m’interpelle de nos jours les papas sont super investie alors pourquoi sont-il automatiquement privée de leurs droits de les avoir autant que les mamans.

J’ai un peut de mal parce que en effet le géniteur de mes grands n’est pas un bon père c’est d’ailleurs pour cela qui ne les voies plus … Mais quand je voie mon homme avec nos enfants je me dis qu’il serais difficile de lui enlever les enfants parce qu’ils ont autant besoin de lui que de moi…

Bref vous en pensez quoi vous ?

Vous pensez que les choses doivent changer ou rester ainsi ?

tampon-merci-fleuri

Bisous mes paillettes ….

Quel genre de blogueuse je suis …

On ma souvent demander pourquoi je fessais sa, pourquoi partager ma vie sur les réseaux sociaux.  Ce soir je vais essayer de vous répondre.

Déjà mon objectif n’est pas de cumulé les partenariats et de tester des produits que je n’utilise pas ou encore qui ne corresponde pas à mes valeurs. Même si soyons honnête j’aime bien recevoir des cadeaux et j’aime aussi vous en faire profiter.

Il est clair que je n’ai pas ouvert le blog pour sa mais c’est en effet un plus sur le quelle il faut être honnête c’est appréciable. Même si qu’on ce le dise on n’a rien sans rien. Du coup a chaque produit il y a un article et sa demande tout de même du temps…

J’ai ouvert ce blog parce que j’avais et j’ai besoin de parler enfin surtout d’écrire parce que même si je suis nul en français. J’ai toujours éprouvé ce besoin d’écrire comme pour m’ouvrir pour me livrer me soulager…

Dans ma jeunesse j’ai eu un skyblog. Ouaiii ouaiii je ne suis pas toute jeune.

Donc forcement on revient souvent à c’est premier amour. C’est donc tout naturellement que j’ai décidé dans ouvrir un quand j’ai appris l’arrivée de lilou.

Je l’avoue j’avais besoin d’échanger avec vous parce que vous êtes toujours pleine de bienveillance et de bon conseil. Il n’est pas toujours facile de dire les choses alors que l’écrire c’est toujours un peut plus simple. Enfin moi je trouve….

Sur mon blog évidement tu trouve des testes produits ou encore des partenariats c’est ce qui le fait vivre aussi par le biais des concours.

Mais je n’ai pas pour objectif de devenir la blogueuse de l’année. Même si encore une fois soyons honnête je kiffe tout ce que je peux à chaque fois que nous franchisons un cap sur la page facebook.

Alors voila pour le moment j’ai pas envie dans faire un boulot parce que sa demande énormément de sacrifice et je ne suis pas prête à ça.  Mais soyons honnête si j’avais la possibilité dans vivre comme certaine je foncerais direct parce que franchement c’est top.

Ce que je veux absolument garder avec le temps c’est cette authenticité. Garder mes articles persos qui me fond tellement de bien. Garder cette communauté si chaleureuse et si bienveillante.

J’ai la chance aujourd’hui d’avoir auprès de moi une bande de copine merveilleuse remplis de bon conseil. C’est aussi et surtout pour sa au départ que j’ai ouvert mon blog.

Je vie à la campagne et ici l’aventure de blogueuse est souvent mal comprise et énormément critiquer. Mais si j’ai appris une chose avec le temps. C’est qu’il faut rester libre de c’est choix et de sont histoire.

Chaque matin au réveil je me dis que j’ai beaucoup de chance. J’ai des enfants merveilleux, nous sommes en bonne santé, j’ai un boulot que j’aime et puis je vous ai vous …

Vous faite pas de bruit mais vous êtes la et c’est surtout pour sa que j’ai ouvert mon blog…

Merci d’être là d’être vous ! ❤

tampon-merci-fleuri.jpg

Bisous mes paillettes

Quatre mois de toi mon bébé

Il y a quatre mois, je donnais la vie à ma petite dernière.  Ma lilou. Mon bébé bonheur sa n’a pas été simple de lui donner la vie ni de te porter dans mon ventre durant neuf mois.

Aujourd’hui j’ai encore les traces de sa naissance sur mon ventre et surtout les traces de cette douleur dans mon cœur.

Autant j’ai aimé donner naissance à léo et kloé autant sa a été difficile de te donner la vie et surtout de reparler de cette terrible journée même quatre mois après. Je pense qu’il va me falloir beaucoup plus de temps que sa pour accepter ce qui nous est arrivé.

Les traces sur mon corps me rappel chaque jour à quel point sa été difficile.

Je n’arrive toujours pas à m’habiller et j’ai perdu toute féminité.

C’est tellement difficile parce que les gens autour de moi ne comprennent pas forcement ce que je traverse et pourtant. Il est parfois tellement difficile pour une femme d’accepter ce corps qui a changer. Certes pour la bonne cause…

3dacae46c95560c95946a6de3c469687.gif

Dans la conjoncture actuelle il faut faire un 34 avoir les fesses de Beyonce, heuuuuu on en parle du coach qui la aider après sa grossesse elle !!!! Ouaiii je suis jalouse et alors j’ai le droit ! 😊Bon je n’ai pas pris beaucoup de poids en soit mais le souci c’est que ça à modifier ma morphologie ! Christina sort de ce corps.

Bref c’est un billet qui n’a pas forcement de but enfin si celui de posé sur papier enfin sur pc mon sentiment. Un sentiment de mal être et de douleur face a ce corps que je déteste.

La seule chose qui me console dans tout ça …

Les yeux de ma fille, la douceur de son sourire et la tendresse de ces caresses… ❤

Aujourd’hui elle a quatre mois et elle nous a déjà tellement apporter. J’avais oublié à quelle point un enfant pouvais combler le cœur, guérir les blessures du passer. Lilou nous a tellement rassembler a unie notre famille et nous apporte tellement de bonheur.

Même si je vous l’avoue, j’ai encore du mal avec ce corp. Je prends le temps de l’apprivoiser pour qu’il devienne le mien. Avoir un enfant a 20 et a 30 il y a une énorme différence. La corp ne réagit pas de la même façon. Heureusement le cerveau aussi et du coup il permet d’avoir le recul nécessaire pour avancer et grandir.

3dacae46c95560c95946a6de3c469687.gif

Vous l’aurez compris il va me falloir du temps pour accepter se corp mais je suis sur la bonne voie !

 

Je peux enfin regarder mon ventre sans m’effondrer …

 

❤ Le chemin est long mais j’avance comme toujours à mon rythme …

Biz mes paillettes

La naissance de lilou dans les yeux de papa !

Bonjour a tous, a la demande générale je vais donc tenter de mettre des mots sur cette journée aussi stressante et interminable que magique et émouvante…

Pour vous remettre dans les conditions qui était les miennes il faut bien se remettre en tête que ce lundi 11 décembre 2017 est le 4eme jour d’hospitalisation car la gynéco de madame étant absente, personne ne veut prendre de décisions quand a un éventuel déclenchement…

J’avais vite compris de mon côté que Le jour J serait le 11 et que visiblement nous aurions dû choisir Désirée comme prénom pour notre Mistinguette!

C’est donc excité mais en même temps stressé qu’on attend de voir passer la gynéco afin de prendre enfin une décision pour la suite des événements !

Nous voila donc parti pour un déclenchement de l’accouchement, j’avais comme tout le monde écouté parlé de déclenchement sans réellement savoir comment cela se passait dans les fait…sur ce point la réponse n’a pas mis bien longtemps a arriver et on peut dire que se ne fut pas une partie de plaisir ( bon on est bien d’accord que moi j’ai rien senti je vous l’accorde ) mais voir sa moitié souffrir comme ca durant des minutes puis des heures et ne rien pouvoir faire a part tenter de la rassurer et tourner en rond dans une chambre de 12m², on va dire que c’est pas forcement facile a gérer… chaque question est une mauvaise question et chaque parole est une mauvaise parole pour madame qui me maudit déjà de toutes ses force de lui « avoir fait ça » comme elle dit ! Aucun mot n’arrive a calmer son stress et ses angoisses qui sont légitimes au vue de ce qu’elle endure depuis des mois…

C’est donc après plusieurs heures de souffrance qu’enfin la gynéco nous dit « allez hop on passe en salle d’accouchement et on met la péridurale » la je me dis enfin cette fois on avance et ca va pouvoir se passer de manière naturelle et madame paillettes retrouve un peu le sourire et du coup moi aussi !

La péridurale posé je vois que madame souffre moins et pour le coup ca me soulage moi aussi…soulagement de courte duré car ayant bien compris le fonctionnement du monitoring (oui oui j’ai bien eut le temps d’étudier tout ca pendant 4 jours je peux vous dire que je suis incollable !), je m’aperçois assez rapidement que bébé souffre a chaque contraction, quand l’intensité de la contraction augmente, le rythme cardiaque de Lilou lui baisse…pas vraiment de quoi me rassurer et je vous parle pas de madame… j’essai tant bien que mal la encore de la rassurer mais elle voit dans mon regard et des mes attitudes que ce que je vois ne me plait pas.

Par 2 fois le cœur de bébé c’est carrément arrêté quelques secondes puis est reparti tout doucement comme un vieux tracteur jusqu’à retrouver son rythme normal, je peux vous dire que ces moments la je les ai très mal vécu, j’avais le sentiment qu’on était en train de la perdre et que j’étais le seul a m’en rendre compte. J’ai donc été cherche la gynéco pour lui faire part de ce sentiment car j’avais l’impression que malgré ce qu’elle voyait clairement sur les courbes tracées par la monito, on continuait à attendre…attendre que le col soit assez ouvert mais je voyais clairement vers quoi on se dirigeait inéluctablement…Puis la 3eme arrêt du cœur de Lilou en direct sous ses yeux, celui de trop !

Elle me regarde et dit on va partir pour une césarienne en urgence, c’est bon pour vous ou vous voulez que je vous réexplique ? on se regarde avec louloutte et on dit en même temps « non c’est bon faites ce qu’il faut pour qu’elle aille bien ! »

C’est a ce moment précis que tout c’est accéléré, ils m’ont littéralement enlevé ma femme en un éclair et je me suis retrouvé tout seul en salle d’accouchement avec ses affaires dans les mains sans savoir ou aller, ou était le bloc et sans savoir ce que je devais faire…et la même si de part mon métier je suis très habitué aux situations stressante et urgente bin la j’étais comme un con et je ne pouvais strictement rien faire si ce n’est faire confiance a tout le  personnel et prier pour que tout se passe du mieux possible pour louloutte et pour Lilou…

Je suis donc reparti poser les affaires dans la chambre, je ne savais pas quoi faire ni ou aller et j’avais l’impression d’être seul au monde !

A mon retour dans le service naissance je décide d’attendre dans le couloir, je n’avais pas grand-chose d’autre à faire de toute façon…

Rapidement j’ai écouté des pleurs de bébé derrière une grande double porte en inox, je me suis dit que ça devait être Lilou et donc déjà c’était un premier bon signe mais j’étais vraiment pressé de la voir en vraie et d’avoir des nouvelles de louloutte… même s’il ne s’est écoulé que quelques minutes, ce fut interminable !

Puis d’un coup cette fameuse porte s’ouvre et en sort une femme tenant mon bébé tout emmailloté dans ses bras et me dit que la maman va bien et que je dois la suivre pour faire le peau à peau avec mlle lilou fraichement sortie du ventre de maman.

Impossible de dire combien de temps cela a duré, j’étais tout seul dans cette pièce avec ce petit trésor tout blotti contre moi et là je peux dire que bien égoïstement elle était à moi seul, c’est un sentiment tellement indescriptible de voir ce petit bout passer ces premières minutes de vie collée comme ça contre moi !

La puéricultrice de retour, nous l’avons pesée, mesuré et vérifier sous toutes les coutures afin de vérifier que tout aller bien puis je l’ai habillé et après ce fut le tout 1er biberon que je lui ai donné, elle était si parfaite que j’avais du mal à me rendre compte qu’elle était bien là et que c’était bien la nôtre !

On m’a ensuite proposé de la mettre en couveuse pour l’amener vers maman en salle de réveille mais la visiblement maman elle n’était pas encore prête ! elle était encore bien dans le gaz de cette intervention en urgence, très pale pour me pas dire verte et avait super froid, elle n’arrivait pas a comprendre que ce grand bébé qui était à côté dans la couveuse c’était le sien ! pour elle se bébé était bien trop grand ! Bref le réveille fut compliqué puis après quelques minutes j’ai demandé a une infirmière si ont pouvait repartir pour la laisser ce reposer car la on servaient pas a grand-chose et c’était vraiment pas simple de la voir dans cette état alors que moi a ce moment j’étais le plus heureux du monde…

Nous sommes donc partis avec Lilou pour enfin regagner notre chambre ce qui lui a permis de regarder son 1er match de l’asm dans les bras de papa et puis j’ai seulement commencé a prévenir la famille de l’arrivée du petit bouchon par appel facetime en attendant le retour un peu plus tard de maman cette fois si bien réveillé et tout heureuse de me trouver en train de discuter avec bébé Lilou !

Voilà pour le Jour J, j’ai essayé de faire court mais je suis pas très doué pour ça ! en espérant ne pas vous avoir trop soulé avec ce long article !

27018787_1605042786239304_1202727763_o

Papa Paillette ❤

11 ans les séparent

On ma souvent demandé pourquoi entre mes deux derniers enfants il y a avis autant d’écart. Ce soir je prends le temps d’y répondre parce que j’en avais besoin ! Après la naissance de kloé je ne pensais pas avoir d’autre enfants.

J’avais 22 ans et je me retrouvais seul avec deux enfants à charge. Il était donc pour moi impensable de refaire ma vie et encore moi d’avoir un autre enfant.
J’ai beaucoup souffert avec le géniteur de mes grands et je m’étais promis de ne plus me retrouver piégé avec un homme pour la vie. Parce qu’avoir un enfant est lourd de conséquence.

Puis je les rencontrer lui ! Celui qui a changer ma vie qui m’a fait baisser la garde. Celui qui m’a fait croire que l’avenir n’était pas tout gris.
Quand je les rencontrer j’ai tout de suite posé mes conditions à moi seul j’étais trois et je n’étais pas prête pour avoir un autre enfant. Il ma laisser le temps ma donner confiance ma prouvé en élevant mes grands comme les siens que je pouvais baisser la garde.

Nous nous sommes mariés, et puis nous avons décidé d’avoir un bébé sa n’a pas été simple j’ai beaucoup souffert et j’ai perdu un bébé. Il n’avait que quelques jours mais sa a été pour moi d’une extrême violence. Lui n’a pas forcement compris ou du moins il ne m’a pas montré ce qu’il pouvait ressentir. J’en est beaucoup souffert. Sa a été une période assez difficile pour nous j’avoue que je ne voulais plus essayer de peur de revivre cette douleur…

Puis un jour, lilou est arriver elle c’est nicher dans mon ventre. J’ai tout de suite su que j’étais enceinte. J’ai été malade de la première a la dernière semaine de grossesse. Sa a été les neuf mois les plus long de toute ma vie. Mais il est resté là à côté de moi.

Il ma tenue les cheveux pour m’aider à vomir. Ma porter quand ma tension ne me permettait même plus de marcher. M’a fait rire quand les larmes étaient trop présentes. M’a encouragée quand je n’en pouvais plus….

Puis notre lilou est arriver. Il a été remarquable. Je voulais lui offrir une naissance magique. Je voulais le voir coupe le cordon, le voir émerveiller par ce petit bout que nous avions créé ensemble…
Mais même la rien ne c’est passer comme prévue…
Encore une fois il a tenue bon pour moi, pour elle et pour mes grands.
Alors voila j’avais peur parce que pour mes grands je me suis retrouver seul. J’ai pleuré seul, j’ai surmonté les obstacles seul et pour moi il était impossible de baisser la garde…
Puis en le voyant s’occuper de lilou je me suis dit : « C’est donc sa être père »

Il a géré sa fille aussi bien voire mieux que ce que j’aurais pu faire. Il la câliner dorloter et aimer comme je l’aurais fait.
Alors si j’ai attendue aussi longuement entre mes filles c’est par choix. Pour moi il était inconcevable de retomber sur un homme qui ne s’occuperait pas correctement de notre enfant.

Ce soir en me couchant je me dis que quoi qu’il arrive quoi qu’il se passe il sera là. Pour lilou mais aussi pour kloé et léo. Voila pourquoi j’ai attendue aussi longtemps entre mes derniers enfants…
J’avais besoin d’être sur…

25348631_1541081909308835_7266622037829180067_n

On ne peut pas prédire l’avenir mais on peut essayer de mettre toutes les chances de notre coté, enfin essayer…