Cette grossesse mais surtout cette naissance qu’on m’a volée…

Toi ma petite lilou, mon petit bébé d’amour toi que j’ai attendu durant sept ans et qui a mis 9 long mois et deux jours a pointé le bout de ton nez.

J’ai passé 9 mois terrible entre vomi, nausée, vertige et malaise. Nous sommes arrivées à terme tu es donc fin prête à sortir sauf que tu en a décidé autrement ….

Vendredi 8 décembre jours du terme :

Après avoir choisi les meubles de la future salle de bain de notre maison en construction les contractions se sont rapprocher avec papou nous avons donc décidé de faire un petit contrôle a la maternité avant de rentré à la maison. Sauf que tu en avais décidé autrement. Les contractions étant rapproché la sage-femme et le médecin ont décidé que nous serions mieux à la maternité.

Alors voilà, nous sommes vendredi 8 décembre 2017 il est 17H et nous attendons avec ton papa ton arrivé. Sauf que tu as décidé de rester au chaud et que tu ne veux pas descendre. En effet col ouvert a un doigt mais colle long. Autrement dit ce n’est pas pour tout de suite ….

Me voila donc dans les couloirs de la maternité à marcher pour essayer de te faire descendre mais comme tu es aussi bornée que maman. Tu as vite compris que nous étions mieux au chaud. Je te comprends je suis pareil j’ai toujours autant de mal à sortir de ma couette le matin …. Les infirmières voulaient renommer le couloir à mon nom c’est te dire si j’ai fait ce que j’ai pu. Bref au bout de 48H j’ai toujours des contraction rapproché (toute les 5 minutes) mais tu n’es toujours pas descendu et surtout mon col ne travail toujours pas le ballon ne change rien pareil pour la marche. Nous attendons donc la venue du gynéco de maman pour prendre une décision au mieux pour toi, pour moi pour nous.

A ce moment je n’ai pas vraiment conscience de la chance que j’ai. Je ne réalise pas que malgré c’est 9 mois difficile c’est rien comparé a ce qui m’attend … Ce qui nous attend ma petite princesse mon précieux mon amour.

Aujourd’hui nous sommes le lundi 11 décembre 2017 et tu va pointer le bout de ton nez.

9h la gygy rentre dans la chambre et nous demande ce que nous souhaitons faire on attend ou on tente le déclanchement. Aux vues de ces dernière 48H le déclanchement est la meilleure solution vue que le col ne travail pas et que tu as bien assez de liquide pour rester au chaud encore plusieurs heures voire plusieurs jours. Nous décidons donc que le déclanchement est la solution à prendre.

IL est 10h et maman rentre en salle de travail tu vas bientôt être près de moi mon bébé précieux. 10H20 déclanchement fait contraction au maximum je suis au bout de ma vie et ton père transparent. Il a du mal à supporter de me voir me tordre de douleur. Il est la comme toujours a coté si solide et si doux, il arrive même à me faire sourire. Ton père cette homme merveilleux qui rendra je n’en doute pas ta vie si belle et si douce qu’un ourson au chocolat un soir de tristesse.

Il est donc 14h la douleur est de plus en plus insoutenable les contractions sont rapprochées toutes les minutes mais toi mon bébé tu n’ai toujours pas décidé a descendre pour nous rejoindre. Sa complique un peu l’affaire… Je suis actuellement a 3 doigts j’ai donc enfin le droit a la péridural ce qui va me permettre de me détendre un peut avant notre belle rencontre.

14H30 on change de chambre, enfin on par en salle de travail je suis ouverte à 5 doigts. J’arrive en salle de travail et je perds les eaux. En effet tu avais une jolie piscine et je comprends pourquoi tu ne voulais pas en sortir un joli ras de marré dans la salle d’accouchement je ne savais plus où me mettre. Même la sage-femme était surprise pas autant de liquide. C’est la que les choses vont se compliquer.

Le liquide te protégeait des contractions violentes, mais ce n’est plus le cas. Ton cœur s’arrête à chaque contraction, puis il repart doucement. A plusieurs reprises je vois dans les yeux de ton papa toute la peur et l’angoisse de cette situation. Je t’avoue qu’a ce moment la je ne comprends pas très bien ce qui se passe et ton père ainsi que le personnel ne me dit rien pour pas m’inquiété.

Je comprends assez rapidement qu’il y a un souci aux vues du nombre de personne qui vient m’examiné, à ma gygy qui est un peu stresser mais surtout dans les yeux de ton papa. Je lui demande donc de m’expliquer ce qui est en train de se passer. A ce moment précis c’est mon cœur de maman qui s’arrête parce que je comprends que à tout moment ton cœur à toi mon bébé précieux peut s’arrêter.

Je comprends très rapidement que la solution va être la césarienne moi qui n’en voulais surtout pas moi qui est déjà tant de mal avec ce corps. Moi qui voulais surtout offrir à ton merveilleux papa un accouchement magique remplis de douceur et d’amour. Je comprends assez rapidement que je vais devoir prendre une décision.

La gygy rentre dans la chambre pour m’examiné et la ton petit cœur s’arrête encore… Le temps nous parait si long ma lilou. Comment te dire que nous sommes en apnée et il repart de plus en plus doucement et avec de plus en plus de difficulté.

Il est 16H je perd pied complet, j’entant juste code rouge. Nous sommes donc un code rouge ma princesse il faut te faire sortir rapidement. N’y une ni deux nous voila toute les deux dans une salle froide entouré d’inconnue. Comme tout est fait dans l’urgence papa reste dans le couloir. Il n’a même pas eu le temp de m’embrasser. En moins de 5 minutes te voila sorti de mon ventre toi mon bébé précieux. Tu es si parfaite. Je les vois s’affoler autour de toi courir partout te faire des prélèvements. Je t’entends hurler mais je ne peux pas te rassurer je reste allonger la comme si mon cœur mon corps ne me répondais plus.

A ce moment la j’attend encore qu’on me dise que tu n’as aucune séquelle de ce qui tes arrivé mon bébé. J’entends la voix de ton papa qui est très émue et qui va te faire un peau a peau d’une heure parce que maman n’ai pas en état. Je tes porté 9 mois mais j’ai eu la chance de t’avoir près de moi que 2 minutes le temps de t’embrasser.

Il parait que maman a besoin de soin. Ba oui pour bien faire maman a l’utérus en vrac et le docteur essaie de le sauver et elle y arrive avec brio. Sauf que maman perd pied l’anesthésie, l’émotion, la panique me voilà allongé sur une table l’envie de vomir la peur et surtout la crise d’angoisse. Un vrai cauchemar.

30 minutes plus tard je fini en salle de réveille et je n’ai pas de nouvelle de toi ni de papa. Comment dire je suis littéralement au bout de ma vie. Je n comprend pas ce qui m’arrive je n’ai plus aucun contrôle sur mon corps et je n’arrive même pas à parler. Environs 1h après je te vois arriver dans une couveuse. La c’est de début de la fin pour moi je pense que tu es malade je m’effondre ton papa est a coté il essaie comme il peut de me rassurer sauf que je suis tellement dans les choux que je suis incohérente. Je ne comprends rien et je n’arrive pas à me faire comprendre. J’ai tellement peur a ce moment la et tellement mal. Je suis complètement perdu et j’ai le sentiment qu’on ma volé ta naissance.

AU bout de 4H dans cette salle de réveille je fini par un peut émerger, j’ai encore beaucoup de mal a m’exprimé. Je fini par reprendre un peut de force et on m’autorise a remonté en chambre. Il est 21H 21H30 je n’arrive pas à me souvenir. Tu es la tout contre ton papa il est en train de te parler il est très ému. Il te rassure te dit que tout va bien se passer que maman va remonter quelle va te câliner.

A ce moment-là mon cœur de maman est en morceau mais quand je vois la douceur et l’amour dont ton papa fait preuve je me dit que vraiment ma lilou tu a beaucoup de chance. Parce que les jours ou maman ne pourras pas tenir le cap ton papa cette homme merveilleux te rendra la vie plus douce et bien meilleur et sa mon amour c’est une chance.

Ton papa c’est occuper de toi durant les premières heures de ta vie mais il a très rapidement compris que maman en avais aussi besoin. Il a donc tout de suite posé ta petite tête sur ma corp pour que tu reconnaisses cette odeur que tu avais à l’intérieur. En un regard j’ai compris que tu savais que j’était ta maman. L’amour que je te porte ainsi que celui que je porte a kloé et léo est tellement fort et tellement pure que tu ma submerger. Mon bébé tu est la tu va bien tu n’as aucune séquelle de cette mésaventure. Je suis si heureuse…. Il va juste me falloir un peut de temps, du temps pour encaisser cet accouchement violant et traumatisant, mais aussi ce nouveau corp cette cicatrice sur mon ventre et celle que j’ai dans mon cœur de femme de maman.

J’avais besoin d’écrire pour évacuer toute cette douleur cette peine cette souffrance. Je garde un souvenir terrible de cette journée. Mais je n’oublie pas que j’ai beaucoup de chance ma fille est merveilleuse. Elle va bien et moi aussi nous avons eu beaucoup de chance. Mais je pense que quand on vie une expérience aussi volante et douloureuse il faut essayer dans parler. Alors ici c’est un peut mon défouloir. Mon blog ma thérapie …

Pour mes grand mes accouchements avaient été des moments magiques rempli de douceur et je pense que du coup c’est pour cela que j’ai du mal en encaisser. Il parait que dans parler s’a aide à accepter alors voilà, un billet, rempli de moi de nous. J’ai mis du temps a l’écrire parce que je finissais souvent en larme au point de ne plus voir mon écran ni mon clavier mais ce matin je le relit avant de le publier et je me dit que ma fille va bien je vais bien nous avons tellement de chance.

Mum Paillette

24993176_321664758321728_6520428402618887236_n

19 réflexions sur “Cette grossesse mais surtout cette naissance qu’on m’a volée…

  1. Olallala c’est tellement bien écrit. Ce message est boulverssant et tellement touchant . Les femmes sont fortes pour les siens … nos enfants sont tout pour nous . Une force inexplicable nous submerge dans ces conditions de vie qui sont que plus difficile mais nous les surmontons a chaques fois ,non sans mal . Ma cousine cette experience , a été difficile mais fera une relation encore plus forte et de toi une femme …maman remarquable et cet amour de ce petit être qui a les capacités de faire oublier tout ce mal .
    Un courage et une force .
    Maintenant une nouvelle vie à 5 plein d’amour.
    Gros bisous à vous 😍

    J'aime

  2. Ce texte m’a beaucoup émue. J’ai moi aussi connu un accouchement très difficile pour mon 1er. Un déclenchement suite à une pré éclampsie a 37 sa qui a terminé en césarienne d’urgence car son cœur s’arrêtait aussi. sauf que ma césarienne c’est passé en anesthésie général car la péridurale n’avait pas fonctionné et qu’il fallait agir. Ils ont dû réanimer mon fils a la naissance et a donc passé 4 jours en reaneonat. J’ai accouché à 15h30 et je n’ai vu que mon fils a 23 h pendant 5min. J’avais demandé à mon mari de toujours rester au côté de mon fils si il m’arrivait quelque chose et surtout de faire ce peau à peau auquel je tenais tant. Il a géré comme un chef et ça n’a fait que nous rapprocher encore plus et grandir notre amour, la situation a été très difficile pour lui aussi, car il s’inquiétait pour nous deux et ne pouvait pas se couper en deux. Mais il a respecté m’a demande même si ça a été très dur de me laisser en salle de réveil sans savoir comment j’allais. Mon fils a actuellement 3ans et demis il est en pleine forme, j’ai la chance d’avoir une fille de 5 Mois que j’aime plus que tout et dont l’accouchement a été magique. Mais je sais que cette accouchement de mon fils m’a rendu très fusionnel avec lui, j’ai eu beaucoup de mal à digérer et je n’ai réussi qu’à en pArler plus facilement un ans après. La 1ère année de mon fils je me la suis accaparé complètement, j’avais besoin qu’il soit qu’à moi et même si mon mari a eu beaucoup de mal à trouver sa place il m’en a jamais voulu. Maintenant quand je parlé de mon accouchement les larmes me montent encore mais c’est plus facile d’en pArler et surtout ma famille ne c’est que renforcé. Il est important d’en pArler car on se rend compte que l’on est pas seule dans cette situation et sa fais du bien de lâcher ce poid. Bon courage et profitez des bon moments avec votre famille maintenant c’est la meilleure thérapie au monde

    Aimé par 1 personne

    • Tu ma a mon tours émue aux larmes. Ton histoire est aussi difficile que la mienne et ton mari aussi merveilleux que le mien ! Nous avons tellement de chance nos bébés vont bien. En parler c’est accepté ce qui c’est passer… merci pour ton témoignage sa me fait un bien fou! ❤️❤️❤️

      J'aime

  3. Bonjour, toute mes félicitations et bienvenue a ce jolie bebe.
    J’ai moi aussi vécu un accouchement horrible, pour ma deuxième.
    Déja, j’ai pas très bien supporter cette grossesse, car j’avais passer les 4 premiers mois a vomir le moindre truc avaler, et pourtant, j’ai quand meme pris 10 kg a ce moment. J’avais constamment mal au bas du ventre, aux jambes, au dos, aux seins.
    Bref, les deux derniers mois, on me rabaché la tete a me dire que j’allais pas aller jusqu’au terme, car bebe vachement bas, col mou et tout le blabla.
    Sauf que j’ai eu des contractions pendant 2 mois. Le gynécologue m’avait fait le décollements des membranes a 3 reprises, ca fait un mal de chien, car bien sur, j’avais le droit aux contractions, mais ca ne faisait pas du tout avances les choses a part me faire mal.
    Ma fille était prévue pour le 17 décembre 2013. Un mois a l’avances je voulais qu’on me fasse accoucher, car je savais qu’il n’y avait pas de risque si elle arrivait un mois en avance. Ils sont jamais voulu me faire déclencher. Le déclenchement était finalement programmé mais une semaine après mon terme, alors imaginez la souffrance que j’ai du enduré a cause des contractions, sachant qu’ils ont toujours voulu attendre le dépassement du terme (ca leur sert a quoi, de dépasser la nature). Bref, arriver le 22 décembre, il est 22h, quand les contractions sont arrivé brutalement, d’un coups. J’ai quand meme eu une fille 6 ans avant ma deuxième, et a coté de ca, j’aurais pu meme faire une partie de carte, tellement les contractions étaient vachement moins douloureuses pour ma première comparé a ma deuxième. Bref, c’est arriver d’un coup, et ce soir la, mon homme était a moitié endormi dans le canapé, il avait la flemme de bouger, il a fallu que je lui demande de m’emmener a la maternité a plusieurs reprises, car il ne réaliser pas du tout ce qu’il se passer.
    Nous sommes arriver a la maternité vers 23h30, déja, l’accueil est a revoir, on me demande ce que je fou la, c’est sur qu’avec le bide énorme que j’avais, ca devait pas etre assez flagrant pour eux que je venais pour un accouchement. Ca commencer par me dire que ca ne me connaissais pas, j’ai bien cru accoucher dans le couloir.
    Au moment de poser mes fesses sur la table d’accouchement, on entend un gros FLAC, je venais de perdre les eaux. Quand la sage femme me demande le niveau de ma douleur sur une échelle de 1 à 10, je lui dit que son échelle n’est pas assez grande, j’avais l’impression de me faire broyer de l’interieur, de me faire rouler dessus par un poids lourd tellement j’avais mal (et bien sur, des contractions dans les reins).
    Je leur demande d’avoir la péridurale, on me dit que c’est trop tard, sauf qu’ils me l’ont posé quand meme, et je me dit a chaque fois, que j’aurais mieux fait de m’abstenir car ca était 20 minutes de tortures en plus, car le mec n’arrivait meme pas a la posé.
    Ma fille est née le 23 décembre a 1h53, le déclenchement était prévu le 23 décembre a 8h

    J'aime

  4. merci de nous avoir donné un peu de on histoire, c’est vrai que parfois d’en parler ca fait du bien, tu as raison!! maintenant ta princesse est là profitez , soyez heureux, aimez vous, c’est le principal! et félicitations surtout! pleins de bisous à la petite famille voilà ce que j’ai envie de retenir de ton émouvant témoignage

    Aimé par 1 personne

  5. Oh ma douce… Mon coeur se serre quand je te lis.
    16 mois après ma césarienne est toujours un sujet sensible… Je ne peux ni toucher ni regarder cette cicatrice toujours aussi moche…

    N’hésite pas à en parler surtout… Ça n’est jamais anodin… Et les « l’important c que bébé aille bien » etc… Ce n’est pas toujours ce qu’on a besoin d’entendre..
    Tu as tout mon soutien, et si tu as besoin d’une oreille, n’hésite pas.

    ❤️

    Aimé par 1 personne

  6. Je te parle en direct de mon test glucose dans le cadre de ma 2ème grossesse. Je suis en larmes en lisant ton article, j’ai mon coeur de maman boulversé !
    La césarienne, c’était ma hantise également pour bébé 1, ne pas être maître de mon accouchement… Finalement, ce fut un accouchement par voie basse, avec avec des grosses frayeurs à la fin (coeur qui ralentit et bébé qui ne pleurt pas en sortant…)
    Je ne peux qu’imaginer la souffrance que tu as eue… Enfin, ce qu’il faut que tu te dises, c’est que maintenant tu as ta belle Lilou, qu’elle va boen, et que c’est ça l’essentiel au fond. ❤

    Aimé par 1 personne

    • Coucou ma belle merci pour ton commentaire bon courage pour ton teste. J’essaie de passer a autre chose mais j’avoue que j’ai beaucoup de difficulté a accepter ce qui mes arrivé. Le temps gerriras surement mes blessures. ❤ Merci encore pour ton commentaire qui me touche énormément ! 🙂

      J'aime

  7. La naissance d’un enfant est si fragile. Le seul moment où l’on se sent rassurée c’est quand nous serrons enfin notre tout petit. J’ai eu deux beaux accouchements mais je sais combien c’est angoissant. A tout instant on a la peur que tout bascule. La seule délivrance est d’avoir son bébé sur soi. Je vous souhaite plein de moments de douceur pour atténuer votre peine ma belle. Bravo au super papa présent et à toi ma guerrière. Sois fière de toi et de votre merveille. Gros bisous

    Aimé par 1 personne

  8. Oh !!! C’est si triste maos tellement beau !!
    Qu’importe la naissance, le temps, les douleurs, la cicatrice laissée… La petite Lilou est là et en bonne santé.
    J’ai perdu un fils lors de l’accouchement…
    Joyeux anniversaire à ta Lilou mais à toi (et au Papa) aussi. Donner la vie est la plus belle chose qui soit. Et avoir la chance de voir ses enfants grandir en est une aussi.
    Gros bisous chez vous.

    J'aime

    • Ma sandrine, ton msg me touche tellement !
      Je mesure chaque jours la chance que j’ai et je pense fort a toi . Je c’est que aucun mot n’est assez fort pour soigner ta peine ! Je pense fort a toi et je t’envoie plein de pensé ❤

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s